C’est les vacances. Je pars pour le week-end et pourrai retrouver mon appartement
lundi si tout va bien. Retrouver une vie normale, sauf les travaux dans la cour qui vont
durer des années, reprendre les projets, m’asseoir dans mon canapé. Et bientôt la
montagne. Je disparais du blog jusqu’au 17 août. { ci-dessous belles plante & étiquettes }

Photo 30-06-2015 23 01 52

Le protocole des assemblées générales. Quand même, je m’habitue presque au non-
confort, je transforme en quotidien ma nouvelle situation. Et puis j’ai trouvé un oiseau
jaune tout petit pour mon retour chez moi. Et puis je reçois des mails si encourageants !
{ ci-dessous la photographie sociale et documentaire de Jindřich Štreit, né en 1946, qui
chroniquait en noir et blanc la vie et le quotidien des villages tchèques à la campagne }

Jindřich Štreit.

 

Pouvoir rentrer chez soi. Ne pas avoir sa maison dans un sac. Dormir tous les soirs
dans le même lit. Plus qu’une poignée de jours normalement. Ce week-end j’ai eu la
primeur du nouvel appartement de Dole, déjà tout installé. Les meubles et les objets
de Lusans transposés ailleurs. La vieille ville, la forêt de Chaux, un chêne avec des
vœux glissés dans son écorce. Envie de passer du temps dans les salles de cinéma.
{ ci-dessous les derniers clichés de Lusans, j’en prendrai de Dole une autre fois.. }

IMG_6019

Un peu de frais au bord du Doubs. Encore une semaine entière loin du nid. Mais très
bientôt les vacances ! Besoin de me poser et souffler. Heureusement que les copains
sont là. Glace aux fruits rouges et vernis orange. { ci-dessous les belles photos de
Céline Hamelin, installée en France elle voyage à travers le monde, Istanbul, Tokyo,
Kyoto, New-York et capture partout des moments simples qui racontent une histoire }

celinehamelin

Une semaine et toujours pas de certitudes sur la date de sécurisation de l’accès à ma
cour brulée. Je me dis que rien n’arrive par hasard, j’essaie de transformer cet événement
en positif, au moins d’accepter que les choses ne se passent pas comme prévu, de ne
pas m’apitoyer non plus. Faire intervenir plutôt Joie que Tristesse. J’ai vu les feux d’artifice
en hauteur et au frais à Montfaucon, le coucher de soleil était finalement bien plus beau.
{ ci-dessous la maison de Lusans avec bientôt de nouveaux occupants et meubles }

IMG_6027

Mon appartement est toujours inaccessible. Je me suis réfugiée à la campagne loin
de l’incendie. Je profite des derniers instants de la maison presque vide, à partir de
cette année, plus de noisettes pour moi. Les projets sont en suspens, je suis un peu
en suspens aussi. Loin de toutes mes affaires. J’ai un nouveau maillot de bain. Avec
Camille nous sommes allées à la piscine municipale, comme quand j’étais petite.
{ ci-dessous les illustrations de Marie-Laure Crushi, alias Crushiform, studio graphique
parisien depuis 2007, pour le projet intitulé Cabins édité chez Taschen. Un voyage
architectural et coloré à la découverte d’une soixantaine de cabanes à travers le monde }

CABINS_ILLUST_38

Mon bel immeuble a pris feu hier. Les anciennes verrières colorées sont détruites, les
derniers étages et le toit sont à reconstruire. J’ai eu très peur mais mon petit nid va bien.
Il n’a plus ni eau ni électricité et les lieux ne sont pas assez sécurisés pour que je rentre
chez moi. Je vais camper en attendant pour une durée indéterminée. Voilà de quoi changer
un peu mes plans et mon quotidien. { ci-dessous mes sandales Aigle ! pour la fin de l’été }

IMG_6009