J’ai reçu le canapé bleu qui a déjà si bien trouvé sa place. Je cherchais aussi un rouge
pour mes lèvres, une nuance un peu floue qui était dans ma tête, une idée. Je l’ai trouvé
cette semaine, un vieux rouge un peu passé qu’on a du mal à définir. Rose le jour et
orange la nuit. Je ne le quitte déjà plus, je le porte même chez moi. Comme une armure,
un déguisement. { ci-dessous les mappemondes artisanales de Peter Bellerby, qui a
décidé de créer ses propres globes car il ne trouvait pas ce qui lui convenait sur le
marché. Chaque globe est une pièce unique avec un bel aspect vieilli et verni, fabriqué
sur-mesure et à la main nécessitant plusieurs mois de travail  }

Bellerby & Co

J’aime marcher dans le vent. Il n’y en a pas souvent par ici. Il me pousse, je pense aux
vacances en Bretagne de mon enfance. Je décide que j’ai des jambes trop petites pour
les bottes. J’essaie des bottines. { ci-dessous des scones au cheddar et à la farine de
maïs et puis ma couverture bleue d’anniversaire, qui s’appelle un boutis, car elle est
piquée et matelassée. Elle est douce, belle et chaude, je la garderai longtemps }

IMG_4407

Fenouil et les trois flutes. Tenir Léonie contre moi et danser tout doucement pour
éviter ses pleurs. Remettre une bûche dans le feu. Écouter Olive parler des abeilles.
Regarder tomber la neige et manger les crêpes. { ci-dessous la série de cabanes
à pêche de Richard Johnson qui se promène depuis 6 ans sur les lacs gelés canadiens
en collectionnant plus de 640 photos de cabanes }

Richard Johnson

La reine de l’île. Je cherche depuis hier soir le titre de ce livre de mon enfance. Il m’est
revenu comme un éclair ce matin au réveil. Je me souviens de la petite fille brune isolée
et seule dans l’île Bretonne avec son grand-père. Je me souviens que c’était triste. Que
Liselor était libre et sauvage, comme la nature qui l’entourait. { ci-dessous les photos des
immenses paysages du nord-ouest américain du jeune Griffin Lamb, grandeur et beauté }

griffinlamb

Dans le tram je lis par dessus les épaules. Ce matin j’étais contente de reconnaître le
personnage de Mycroft, l’oncle de l’héroïne détective-littéraire de la série uchronique
de l’anglais Jasper Fforde où chaque livre est un univers parallèle. Les stations sont
quelquefois annoncées par des voix d’enfants, c’est vraiment une bonne idée.
{ ci-dessous les douces photos poétiques de la jeune allemande Ana Santi }

iamnotana