Porter des chaussettes par dessus mes collants. Mettre ma capuche. Grimper en évitant
de glisser dans les bois puis faire un détour pour continuer à marcher un moment sous la
pluie fine avant de rentrer. Ce beau morceau à deux voix dans les oreilles. Le marché bio
qui vient tout juste de reprendre place du Jura, une délicieuse tarte tatin aux navets. Le
premier épisode de la nouvelle saison de Fargo. { ci-dessous mes belles robes à motifs
et la tarte pomme-rhubarbe de la semaine dernière, quand il y avait encore du soleil }

Se balader à travers Grenoble, ensoleillée mais pleine de vent. Un barbecue dans le
grand jardin fleuri de Germain, le frère de Marion. Les courants d’air qui claquent les
portes. Basile qui fabrique des masques pour une soirée sur le thème des élections
présidentielles et écouter Thomas Fersen. Un long trajet de retour désagréable et des
petites brioches maison. 
{ ci-dessous les photos du professeur américain Greg Miller,
né en 1967. Il s’intéresse aux hasards des rencontres et utilise le grand format }

Grimper à la citadelle pour une ballade au soleil couchant. Le vert et la pierre, la lumière
et les couleurs. Préparer une tarte aux pommes avec de la compote de rhubarbe, discuter
avec Vivien, programmer un week-end chez Marie en juin. J’ai aussi reçu mes baskets
blanches et fleuries avec lesquelles je pars ce soir à Grenoble en essayant de ne pas trop
penser aux urnes. { ci-dessous le magnifique bouquet reçu chez moi la semaine dernière
de la part d’Olive pour le logo de son blog musical et mon nouveau sac à dos G-ride }

Il fait froid à nouveau, surtout chez moi. Je porte deux gros pulls pour ne pas rallumer
le chauffage. C’est le moment où l’arbre dans la cour du Centre Diocésain fait ses grosses
grappes de fleurs violettes qui disparaissent assez vite. J’ai acheté deux petits artichauts.
Je fais des salades, la betterave colorie les œufs et les patates{ ci-dessous les dessins
de Kirsten Sims, originaire de Cape Town en Afrique du Sud. Elle Illustre au feutre ou à
la peinture le quotidien des intérieurs ou les bons moments entre amis en plein air }

Culturelle, colorée et attirante. « La perle de l’Orient ». Dernier article de mon voyage en
Asie, qui se lit en 9 min : l’île de Penang et plus particulièrement la ville de George
Town, au nord-ouest de la Malaisie. Ballades à pas lents sous le soleil écrasant, façades
blanches des bâtiments coloniaux, ciel bleu et repos rafraîchissant en bord de mer.
C’est la fin de mon périple toute seule, une expérience folle et la contradiction étrange
entre introspection et ouverture au monde. J’ai envie de repartir ! lire l’article ici

Le gris qui revient. Traverser la ville et discuter enfin un peu avec Virg, écouter Laurent
raconter les émotions de l’inauguration du bar il y a pile deux ans, réfléchir à des habits
dorés. Regarder un documentaire sur l’anarchisme en deux parties et un autre sur les gens
qui vivent dans les tunnels sous terre à New-York. Choisir de nouvelles sandales, refaire
encore les si bons petits biscuits au chocolat avec la recette d’Annie. { ci-dessous une
expérience de lettres en sucre menée grâce à mon vieux moule Muji et ma jolie petite
lampe Fatboy blanche, portable et avec trois niveaux d’intensité reçue à Noël dernier }

Partir profiter du soleil dans la nouvelle maison de Pierro le long de la Saône, aller
cueillir un bouquet de petites fleurs blanches tout au bout du long terrain, préparer
un filet mignon à la moutarde et le griller au barbecue, boire du Pontarlier et rigoler
beaucoup avec les copains. Pouvoir même rester un peu en sandales et se rendre
compte qu’il me faut de meilleures lunettes de soleil. { ci-dessous les impressionnants
clichés de Nydia Lilian originaire de Monterrey (Mexique). Également graphiste, elle
prend en photo les reliefs naturels de la terre et du ciel dans des couleurs très froides }