Stand Alone Zone.

Je vais donner aujourd’hui mon avis sur le dernier spectacle que je suis allée voir la semaine dernière au théâtre de l’Espace.

STAND ALONE ZONE – Compagnie Système Castafiore
« Science-fiction dansée à partir de 7 an »

LE FOND : En l’an 2813, un couple dont l’homme est pêcheur d’arbre dans l’espace ont un enfant malade (qui fait très très peur) et entreprennent un voyage à la recherche du remède magique qui le guérira. Bref, l’histoire est un peu bateau, et la narration un peu trop morcelée, longue et gratuite.
LA FORME : un mélange de danse et de nouvelles technologies : trois danseurs costumés interprètent les différents personnages, sur un fond d’images de synthèse projetées sur un écran semi-circulaire qui nous plongent dans la 3D.

Un spectacle inégal :
les images numériques (un univers futuriste un peu manga genre mégalopole grise dans le ciel où la nature a disparu) sont parfois bluffantes (la mer d’arbres, et le défilement d’images qui donnent vraiment l’impression « d’y être ») parfois vraiment crade.
le jeu des danseurs est souvent gratuit et incompréhensible sauf exceptions du doublon d’acteur avec leurs gestes et danses rigolos.
– Les costumes sont tantôt efficaces (les uniformes d’une drôle de milice ou le grand médecin-oiseau et la grosse bête à quatre patte, grand costume dirigé par 2 ou 3 personnes à l’intérieur) tantôt ridicules.
– Une perle inventive au niveau du son (les dialogues sont des bouts enregistrés provenant de sites type google traduction avec des voix numériques et sans ton).
– La démultiplication-illusion d’optique des personnages (à la fois présents et projetés) par ne marche pas vraiment, et le changement de scènes dans le noir n’est pas au point.

Retrouvez le site de la compagnie ici. Et la présentation vidéo du spectacle .

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :