Emilia Dziubak.

Un long week-end et pleins de copains. Et le soleil. J’ai revu La Famille Tenenbaum,
et me suis rappelée le deuxième mouvement du Quatuor à cordes en fa majeur de
Maurice Ravel. J’attends avec beaucoup d’impatience The Grand Budapest Hotel.
{ ci-dessous les illustrations acidulées de la polonaise Emilia Dziubak, qui donnent
envie de trouver quelque part ses livres pour enfants }

EmiliaDziubak

Publicités

Les commentaires sont fermés.