Edward Sharpe & the Magnetic Zeros.

Certains morceaux qu’on écoute en boucle deviennent marqueurs d’un moment, d’une
époque. Man On Fire est un peu ma BO de fin d’été, quand les fenêtres étaient encore
ouvertes et que le soleil chauffait le vieux parquet de cet immense appartement un peu
vide. { Edward Sharpe & the Magnetic zeros : une douzaine de musiciens emportés par
la voix d’Alex Ebert, espèce de grand hippie californien, des balades folk et rythmées,
avec des cœurs qui donnent envie de se balancer doucement en souriant.. à écouter là }

edward-sharpe

Advertisements
2 commentaires
  1. gongon a dit:

    Super beau!
    Ca me fait penser aux fins d’après midi de la fin de l’été, vers 19h ou le soleil irradie de couleur sépia…
    J’adore ce moment de la journée….vivement qu’il revienne, j’écouterai alors Edward Sharpe & the Magnetic zeros grâce à toi! :)

  2. Polina a dit:

    C’est avec nostalgie qu’on écouterait et réécouterait le morceau en espérant que le soleil revienne !