Robert Harrison.

Je ramasse des feuilles mortes, je vais vider le verre et discute avec une inconnue sur
l’utilité du tri et la bêtise de ceux qui ne le font pas. Je monte encore du superflu au grenier,
j’ai un peu peur. Je couds des éléments pour la guirlande de ma chambre et réfléchis
à un dessert pour le repas de ce soir. Il fait très chaud dehors, j’ouvre les fenêtres.
{ ci-dessous les jolis portraits de Robert Harisson, sud-africain installé aux Pays-Bas,
d’habitude plus spécialisé dans le noir & blanc.. }

robertharrison

Publicités

Les commentaires sont fermés.