Griffin Lamb.

La reine de l’île. Je cherche depuis hier soir le titre de ce livre de mon enfance. Il m’est
revenu comme un éclair ce matin au réveil. Je me souviens de la petite fille brune isolée
et seule dans l’île Bretonne avec son grand-père. Je me souviens que c’était triste. Que
Liselor était libre et sauvage, comme la nature qui l’entourait. { ci-dessous les photos des
immenses paysages du nord-ouest américain du jeune Griffin Lamb, grandeur et beauté }

griffinlamb

Advertisements
3 commentaires
  1. mrsehll a dit:

    Un seul mot: magnifique !

  2. Fanny a dit:

    Oui !!! Et ça faisait un peu peur quand il y avait la tempête… Je voulais le trouver pour Lou, mais c’est encore un peu long pour elle.

    • speculo a dit:

      Tu t’en rappelle aussi ?!
      Pour moi c’est assez flou, mais j’aimais bien cette histoire.
      Je l’ai commandé dans son édition d’époque, en Castor Poche, je vais le relire et pourrai le donner à Lou un peu plus tard..