Bernhard Lang.

Je marche très lentement les mains dans les poches. Un pas devant l’autre. Ni pluie ni
vent, plus besoin de se dépêcher. J’écoute les violons du Yumeji’s Theme du film In The
Mood for Love. Élégance et mélancolie. C’était l’année 2000, le lycée, c’était aussi la
sortie de Kid A. J’aimerais savoir me déplacer en skate comme les jeunes gens.
{ ci-dessous les photos aériennes de l’allemand Bernhard Lang. Plages, mines, carrières
ou forêts deviennent des motifs symétriques en couleurs et l’homme une miniature }

bernhardlang

Publicités

Les commentaires sont fermés.