Jordi Huisman.

Éveillée mais encore au lit juste avant l’aube, j’ai ouvert la fenêtre et senti l’air frais des
matins de septembre. Bientôt sombres. Après la rentrée la routine. Lutter. Je relis Calvin
& Hobbes, je ris, quel génie. Le Calvinball, ce jeu où on fait n’importe quoi et où les règles
changent et sont ré-inventées quand on veut. Quand on veut. Je mets en page les tarifs
des boissons du restaurant, j’avance bien, malgré tout. J’appelle les cousins et cousines.
Je suis contente de retrouver François Morel sur Inter. { ci-dessous le chaos des fenêtres
d’immeubles de la série Rear Window (Fenêtre sur cour) du néerlandais Jordi Huisman.
Entre Singapour, Rome, Bruxelles ou Paris, on devine les différentes vies urbaines }

jordiHuisman

Advertisements

Les commentaires sont fermés.