Treize.

Encore un long week-end. Cette fois-ci je reste à Besançon. J’ai la chanson du hérisson
avec Brassens dans la tête. J’ai rêvé que je m’énervais, je jetais une assiette par terre
mais elle ne se cassait pas. J’ai plein de mails à envoyer pour donner des nouvelles.
{ ci-dessous un détail d’une des photos de ma série sur les portes bisontines entamée
lundi matin (la suite bientôt), et ma tunique bleue marine aux motifs en petits ciseaux }

IMG_9446

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Les commentaires sont fermés.