Loes Heerink.

Porter des objets et cartons en grimpant la rue pavée. Le nouvel appartement de Caro
calqué sur mon ancien nid ruelle des Moutons. Un dîner dehors entre filles dans les
hauteurs, dans la nuit, danser un peu en redescendant. Les papillons toujours en nuée
dans les lampadaires, écrasés aussi, au sol. Des Vedett samedi après-midi avec Etienne,
Damien et Nico, rire, se coucher tôt. { ci-dessous les vendeurs de rue vus de dessus, par
la photographe allemande Loes Heerink, installée au Vietnam. Depuis un pont, armée de
patience, elle a capturé ces différentes bicyclettes et leurs chargements colorés }

Publicités

Et vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s