Marzena Skubatz.

Je reste tard au bureau, je trie des typographies, propose des prix. Je ne vois pas grand
monde, je ne m’endors pas tout de suite. Le premier soir d’orage, juste avant la pluie, un
gros chat blanc miaulait en bas dans la cour. Etienne s’est envolé en Chine pour la semaine.
Je trouve le temps de dessiner une jolie carte rose et florale pour la mariage de samedi.
Je retrouve les émissions d’été de France Inter et l’intéressante Caroline Gillet{ ci-dessous
les belles photos de Marzena Skubatz, qui se promène entre l’Allemagne et l’Islande.
Portraits ou paysages, des séries monochromes et froides mais remplies de douceur }

Publicités

Les commentaires sont fermés.