Chute.

Du riz et des pleurotes au chaud. Une chute à cause d’une terrasse en bois mouillée,
des bleus aux genoux et les égratignures qui grattent. Un peu de pluie, un peu de soleil,
l’odeur de l’herbe coupée. Le fil du chargeur qui fait un nœud de huit et un répondeur
qui donne des informations sur la Catalogne. J’ai trouvé des pasteis comme au Portugal
à la boulangerie de Tarragnoz ! { ci-dessous le mur menthe du bureau et mon présentoir
doré – la sauge qui sent bon, plantée par Marta sur la terrasse }

Publicités

Et vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s