Été indien.

Partir en laissant les fenêtres ouvertes. Un aller-retour à Dole pour voir Mimi & Megumi,
beaucoup de soleil, mes nouvelles Kickers à poils et mes nouvelles bagues dorées.
Retrouver Pierre & Noélie, un peu de vin rouge, une cuisine jaune, une cour bleue et un
chat roux. Le dernier Bacri, la place de ciné beaucoup trop chère. Des belles boites de
sardines au marché couvert comme au Portugal mais pas de noix fraiches. { ci-dessous
l’été qui revient à Besançon et une veille affiche du côté des Prés-de-Vaux }

Publicités

Les commentaires sont fermés.