Ina Schoenenburg.

Des nuits sans interruption, quelques rêves. Les moufles. Le cinéma de Depardon, la
justice impuissante dans les hôpitaux psychiatriques et la question de ce que l’on fait
de nos malades. De la détresse, mais un peu de rire, aussi, quand même. Une soupe
avec beaucoup de navets, du champagne et un tout petit burger maison chez Najat,
la foule du dimanche et un chocolat chaud avec Victor. { ci-dessous les photos de
l’allemande Ina Schoenenburg, des images de famille, du quotidien, un regard social }

Publicités

Et vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s