Restos.

Une blanquette de veau qui mijote chez Najat, une petite place sous le parapluie d’un
inconnu le temps de descendre la rue Battant, Nils qui fait danser les gens, deux restos
qui finissent au bar, les anciens collègues qui ne changent pas, les nouveaux qui vont
partir, des petits cadeaux, toujours la plus jeune à table. Peu de sommeil, les collages
surréalistes de Max Ernst et de la pâte à modeler Playfoam. { ci-dessous le Doubs bien
bleu qui coulait à Dole cet été et les feuilles du catalpa de l’Aquaparc avec les enfants }

Publicités

Les commentaires sont fermés.