Stephanie Buer.

J’ai récupéré la vieille terre de l’énorme pot du palier pour replanter les pousses que
Marta m’a donné. Il avait l’air d’être là depuis des années. J’ai cuisiné une grosse
courge Butternut et des spaghetti de carottes, je n’aime pas la cannelle. Ni l’odeur,
ni le goût, ni le nom. J’ai rêvé que je faisais des études pour être ostéopathe. Etienne
arrive ce soir, ensuite ce sera Noël, ensuite ce sera bientôt 2018. { ci-dessous les
peintures à l’huile et au fusain hyper-réalistes de
Stephanie Buer, basée à Portland.
Elle explore les bâtiments abandonnés de Détroit ou les zones urbaines délaissées }

Publicités

Les commentaires sont fermés.