Merle.

J’attends les moments sans pluie pour sortir mon nez dehors. Je scrute la fenêtre. Je rêve
que j’emprunte une moto, que je sais la conduire et que je roule longtemps. Je rêve aussi
que je rencontre Hayao Miyazaki par hasard en vacances et que je discute un peu avec lui
et son petit fils très souriant. 
J’écoute Blackbird en boucle, chantée par Paul McCartney.
J’essaie de la fredonner un peu{ ci-dessous ma toile cirée jaune et kitsch trouvée sur
Articopop et Le Féminisme expliqué et illustré à la petite Bédéthèque des savoirs }

Publicités
3 commentaires
  1. Tu n’attendais que ce moment pour t’envoler.

  2. speculo a dit:

    Dans la lumière de cette nuit noire et sombre ;)

  3. Trilili, trilili… :)