Alec Soth.

Le temps capricieux et le vent qui fait voler mes cheveux et les pans de mon manteau
fin. Prendre des photos floues avant de partir en camion aider pour le déménagement
de Najat. Pique-niquer sur la terrasse de Vincent, le tableau périodique des éléments
dans les toilettes. Croiser Pierre et Nils par hasard dans la même soirée, manger avec
Victor, oublier de mettre le sucre dans les pains au lait. { ci-dessous les photos de
l’américain Alec Soth, qui s’intéresse aux populations isolées de son continent et aux
personnes vivant en marge de la société, du Mississippi à la forêt des Appalaches }

Publicités

Les commentaires sont fermés.