Orage.

Aimer le beau film de Christophe Honoré et toutes ces petites choses déjà oubliées
des années 90. Un paquet de Dinosaurus, du vin italien, un orage tous les soirs. Regarder
avancer la grosse barrière de nuages noirs à l’abri sous les arcades. Le vent qui souffle
et crée des petites vagues sur le Doubs, les rafales de pluie. De nouveaux draps colorés,
une nouvelle jupe à rayures de la poste aérienne en coton solide. { ci-dessous les jolies
trouvailles du magasin Søstrene Grene et les feuilles de basilic fraîchement coupées }

Publicités

Les commentaires sont fermés.