Marché.

Revoir une grande cousine, sous le parasol avec les petits fauteuils en rotin. Rentrer vite,
être encore enfermée dehors, sauvée par la baby-sitter des voisins. Écouter Supertramp
sérieusement, faire beaucoup de siestes et manger toujours pareil. Boire un thé toute seule
en terrasse avant d’aller au marché du dimanche matin, terminer mon livre, rentrer avec un
tout petit saucisson très sec et un melon.Croiser le gentil caviste qui ouvre, rater le marché
des créateurs et redescendre la rue, être triste pour la jeune serveuse qui a renversé tout
son lourd plateau. { ci-dessous les photos de la belle et vieille maison de Bourgogne }

Publicités

Les commentaires sont fermés.