Charlotte Aiken.

Profiter du dernier jour de chaleur étouffante pour retourner dans l’eau, rapporter des
cailloux très blancs, jouer un peu avec le courant, s’allonger à l’ombre du pont, boire
des verres à la terrasse d’un hôtel-restaurant, les tables toutes réservées, une fondue au
comté, un sketch des Monty Python et les rues d’Arbois. L’orage, la nuit, les rideaux qui
volent puis le frais et une moitié de Twix avec Victor. { ci-dessous les belles photos claires
et lumineuses du quotidien de Charlotte Aiken, anglaise basée à Sydney }

Publicités

Les commentaires sont fermés.