Michael Belhadi.

Aller voir Woman at War au cinéma au dernier moment : une militante écologique islandaise
qui se transforme en prof de chant, un groupe de musiciens dans le décor et un chœur ukrainien
sous la pluie. Une sœur jumelle prof de yoga, un malchanceux migrant à vélo. Un glacier puis
une source chaude, le visage dans la mousse, un masque de Nelson Mandela, la photo d’une
petite orpheline. Du Taï Chi devant la télévision, les portables dans le congélateur et des tracts
lancés depuis les toits. La traque palpitante et drôle d’une héroïne ordinaire. { ci-dessous le travail
de Michael Belhadi, une collection d’images de divers endroits un peu énigmatiques et colorés }

Publicités

Les commentaires sont fermés.