Thibaut Derien.

J’ai rempli quelques pages d’un petit carnet avec les endroits que je veux voir à Varsovie.
Je commence à me familiariser avec le plan de la ville et les quartiers. J’ai fait raccourcir mes
cheveux, j’aime passer ma main dans ma nuque rasée. Après le repas dehors en famille les
enfants se sont mis à pelleter un gros tas de terre avec énergie. La nuit tombe tôt, j’ai attendu
le train toute seule sur le quai et retrouvé mes draps propres. { ci-dessous la série « J’habite
une ville fantôme » du photographe d’origine bretonne Thibaut Derien. De vieilles façades
de commerces aux typographies anciennes, témoins d’une vie passée }

Les commentaires sont fermés.