Samedi.

Un vrai chat noir qui s’appelle Jean-Paul, un faux teckel imaginaire qui s’appelle Ernest
et me suis partout, un rêve de hamster qui peut sortir de sa cage trop facilement. Un adolescent
perché sur un mur, le goût du pain un peu acide que ma grand-mère achetait. Bruler des
croques-monsieur, acheter plein de noix fraîches. { ci-dessous ma nouvelle plante et une
jolie petite bouteille de bière de chez Brewski, brasserie suédoise aux étiquettes dessinées }

Publicités

Les commentaires sont fermés.