Nicholas Scarpinato.

Un bon jus de raisin un peu trop sucré de vergers lorrains. Le goût de la première soupe
de l’automne avec du céleri branche, un thé vert à l’ombre avec Victor et ma nouvelle
grosse écharpe en laine, un pansement sur ma dent. J’ai rêvé d’une boulangerie où l’on
s’adressait à moi par mon prénom. Avec un choix immense de différents pains très cuits
à la croute bien dorée. { ci-dessous les photos du jeune américain Nicholas Scarpinato,
un bel univers onirique et pastel. Des portraits, paysages ou mises en scènes très colorés }

Publicités

Les commentaires sont fermés.