Brendan George Ko.

Des Ricolas à plein de goûts, des kiwis sans poils. Beaucoup de chaussures et du très
joli cuir. Une toute petite pluie du matin, des litres de soupe, des courgettes jaunes et
l’ongle du pouce un peu abimé à cause des heures de décorticage de noix. Déjà envie
d’allumer le chauffage, déjà. Les heures gelées, se réfugier sous la couette{ ci-dessous
le travail du canadien Brendan George Ko, un conteur visuel qui utilise la photo comme
mémoire des lieux, voyages et rencontres à travers l’Amérique }

Publicités

Les commentaires sont fermés.