Courir.

Le rythme fou continue. J’ai rêvé que je m’enfuyais en courant très vite. Je me rends
compte que je ne cours jamais vraiment dans la vie réelle. Je n’ai pas de raison de courir.
Souvent, les gens qui parlent à la radio m’énervent, je parle toute seule en m’adressant
à eux. J’ai à nouveau un torticolis, surtout le matin. Mes goûters bios sont dans un carton
déjà fermé. { ci-dessous encore des livres rapportés de Varsovie, des photos de femmes 
dans des arbres et des photos de Londres en noir & blanc par le polonais Damian Chrobak }

Publicités

Les commentaires sont fermés.