Giulio Di Sturco.

Un petit bout de manifestation, des tartelettes à l’orange avec des pépites de chocolat.
Écrire une longue lettre, réussir aussi à avancer sur les quinze doudous en préparation
pour le marché de Noël. Ma maman qui m’aide à coudre les boutons. Un trou dans mes
petits gants gris. Et le magnifique calendrier de l’avent de la Grange à Thés, produit par
mes voisines de bureaux. { ci-dessous les photos de l’italien Giulio Di Sturco, basé entre
Londres et Bangkok. Un projet autour du Gange, le fleuve indien sacré }

Publicités

Les commentaires sont fermés.