Dimanche.

Marcher jusqu’à Saint-Ferjeux, le soleil qui apparaît derrière la basilique, le petit chemin
et ses murs de pierre. Beaucoup de photos et beaucoup de temps à trier. Je cherche à
me rappeler qui m’a raconté l’histoire du livre « l’homme-dé » un soir en terrasse il y a
quelque années. Je ne me rappelle pas. Écouter Yann Tiersen, souffler la belle bougie de
Noël qui sent le frais, offerte par Fanny et les enfants. { ci-dessous l’esperluette en métal
doré de mon bureau et la photo d’Aurélien Benoist achetée à Dole }

Les commentaires sont fermés.