Lundi.

Commencer dans le bus le premier tome de Vernon Subutex emprunté à Rosario. Se
retrouver en zone commerciale et boire quelques bières avec mes anciens collègues,
pas si loin des bureaux dans lesquels on a passé tant d’années ensemble. Rire beaucoup
comme avant. Des mêmes choses. Partir à pieds le long du Doubs pour un après-midi
de travail et discussions à Velotte, rejoindre à nouveau Elsa dans sa cuisine, et regarder
plus tard un vieux film d’horreur.  { ci-dessous une serviette à abeilles dorées et le petit
cintre-trombone des chaussettes Bonpoint }

Publicités

Les commentaires sont fermés.