Alex Vasyliev.

Rejoindre le bistrot de Pilou, rester accoudés un bon moment. La grande roue et la fête
foraine vide mais le marché du dimanche matin plein. Des huîtres et un kebab végétarien,
chanter Brel, Julien Clerc, Sanson et Souchon. Dormir peu, se retrouver tous en terrasse
sur la place, le soleil qui joue à cache-cache derrière les cheminées. Rire avec les histoires
de véranda et les boucles de photos. Partir ensemble pour le match arbitré par Elsa dimanche
puis rentrer. { ci-dessous les photos du jeune russe Alexey Vasilyev, qui est né dans la région
la plus froide de la Sibérie et documente la vie quotidienne des habitants de la Yakoutie }

Publicités

Les commentaires sont fermés.