Michael Novotny.

Le cerisier de ma cour a été coupé. Je m’en suis rendue compte seulement quelques
semaines après. Mes parents aussi, ont coupé leur cerisier. Par réflexe il m’arrive encore
d’écrire « Lusans » au lieu de « Dole » dans mon agenda, quand je sais que vais chez eux.
Un bain en pleine semaine, relire un carnet de l’année 2018, se rendre compte que j’avance,
malgré tout. { ci-dessous les photos socio-environnementales du tchèque Michael Novotny,
qui voyage à travers les paysages les plus reculés, Islande, Alpes,
Ouzbékistan }

Les commentaires sont fermés.