Sébastien Siraudeau.

Partir au petit marché bio et revenir avec un gros pain aux graines, de l’ail nouveau, un
petit chou-fleur et le dernier mesclun de la saison. Faire un détour par le caviste pour choisir
encore du vin délicieux à ranger soigneusement. Rôtir les légumes. Travailler encore un jour
férié, être absolument toute seule dans le grand bâtiment vide, même les rues étaient vides.
{ ci-dessous le travail du photographe d’architecture Sébastien Siraudeau qui a crée cette
série pour les 50 ans de la station balnéaire de la Grande Motte imaginée par Jean Balladur }

Publicités

Les commentaires sont fermés.