Henri Prestes.

Des jeunes garçons avec des permanentes, un gratin de chou-fleur, le magique concert
de Bertrand Belin samedi et ses super musiciens. Le tee-shirt de la batteuse. Rire sur le
chemin du retour, s’arrêter voir Laurent, rester un peu plus longtemps que la fin. Une
manifestation presque ensoleillée avec des drapeaux arc-en-ciel, jouer à la vendeuse
à la recyclerie et un bouquet d’oignons nouveaux. { ci-dessous les photos de Henri Prestes,
passionné de cinéma, il raconte des histoires dans ses clichés remplis de mélancolie }

Les commentaires sont fermés.