Orage.

Un tout petit coup de soleil sur la nuque. Une grande maison toute seule au milieu des
immeubles, deux cochons d’Inde et un bel escalier en bois. Des cerises charnues, mes
ballerines roses, regarder l’orage bien à l’abri sous les arcades. Préparer des courgettes
au Massalé réunionnais. Coller sur les murs de grandes affiches avec plusieurs textes.
Choisir celui de Prévert qui parle du temps perdu au travail. { ci-dessous mon pin’s Copain
du Web, une super chaîne YouTube qui me fait rire, et une robe Boden à pois roses clair }

Les commentaires sont fermés.