Ruairidh McGlynn.

Laver mes vitres et ne plus se lasser de contempler le propre et la transparence parfaite.
Partager une verrine au dessert, creuser chacun de son côté dans les couches de mousse
au chocolat blanc, framboises et gâteau à la pistache. Une ballade du soir paisible, un héron
cendré. Ressortir mon écharpe pour maintenir mon bras, l’huile essentielle de Maud qui sent
bon le camphre. { ci-dessous les photos de l’écossais Ruairidh McGlynn qui explore les
environnements ruraux et parfois difficiles de son pays. De magnifiques et vastes paysages }

Publicités

Les commentaires sont fermés.