Samedi.

La fine pluie qui n’arrête plus de tomber. Mon épaule et ma gorge qui vont mieux après
une longue nuit réparatrice, un thé dans la cuisine de Virg. Deux nouvelles bagues dorées,
quelques mites dans mes manteaux en laine, une petite jardinière pour la ciboulette et un
petit cube parfait de levure. Des tranches d’aubergine, une soupe au chou chinois, le bruit
du sourire, la nuit. { ci-dessous le si joli bouquet de François et mon nouveau pin’s Internet }

Les commentaires sont fermés.