Vacances.

Se rendre compte que l’on aime passer l’éponge au sens propre comme au sens
figuré. Deux longs trains remplis et ravitaillés en eau. Les tuileries de Colette Magny
dans les oreilles, comme souvent. Refaire son lacet dans l’escalator. Partir en Bretagne
le vent, les coquillages, les chèvrefeuilles, le cri des mouettes et le poisson frais. Une
crêpe au caramel beurre salé, { ci-dessous mes nouvelles belles bagues Lou Yetu et
un grand saladier des cerises de la semaine dernière }

Publicités

Les commentaires sont fermés.