Benedetta Ristori.

Se retrouver après une semaine, être heureux. Du temps à trois plus les cochons d’Inde
dans la maison, partir jusqu’à Arc-et-Senans à vélo, un tunnel pour les bateaux avec des
rideaux d’eau. Revenir en train, repartir jusqu’à Dole, les blagues de papa, les nashis. Rouler
à travers le Jura, la très vieille pierre, les vignes, l’eau turquoise des lacs, un selfie, une petite
caravane et les grimaces de Léonie. Rentrer et repartir finalement par là-bas. { ci-dessous les
photos de l’italienne Benedetta Ristori qui explore la relation entre le présent et le passé }

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.