Mille étangs.

La nuit qui tombe vite, un Mont d’or, une raclette, une soupe de courge Butternut.
Travailler, encore. Partir loin vers les Mille étangs, le soleil, les couleurs de l’automne.
Des forêts de fougères, les reflets dans l’eau, la terre noire et humide, des moutons,
des chênes, du raisin et des champignons. Croquer du malt et écouter la bière qui
fait des gros glouglous dans la cave. { ci-dessous une nouvelle plante, à droite, dont
j’ai oublié le nom, et la pile de Pagnol, que je n’ai plus le temps de lire }

Les commentaires sont fermés.