Rêve.

Le rythme qui s’accélère, les deux jours du week-end à travailler pour être prête.
L’accrochage un peu compliqué, chercher un cadre blanc au dernier moment, se
retrouver à boire une triple karmeliet au milieu d’une zone commerciale à la nuit
tombée. { ci-dessous mon affiche pour la nouvelle exposition collective des résidents
de Hôp Hop Hop. Vernissage ce soir, j’y expose six collages fraîchement crées qui
illustrent quelque uns de mes rêves, consignés dans des carnets depuis 2014 }

Les commentaires sont fermés.