Paul Thompson.

Remonter chaque jour maintenant, avec un sac à dos et mon panier de vélo remplis d’objets
disparates. Leur trouver une place en rentrant. Mettre mes livres en carton, dépoussiérer.
Retrouver par hasard une vieille carte postale d’avril 1945, adressée par une jeune Marie-Louise
à son avocat, depuis la maison d’arrêt de Vesoul. Un cake au miel, avec des figues et des noix.
Un crumble d’oignons et d’échalotes avec du thym.
{ ci-dessous les photos de l’anglais Paul
Thompson
, spécialisé dans le paysage côtier. Une belle approche minimaliste et graphique }

Les commentaires sont fermés.