Corinna Kern.

De mon nouveau bureau-maison, j’entends les coups de sifflets stridents lancés depuis
le terrain d’athlétisme en bas. J’aime bien me dire que je suis mieux ici qu’en train de courir
dans le froid. Tapisser le couloir du haut avec un papier rose clair avec de délicats motifs en
pointillés floraux. Acheter de la levure, préparer deux brioches et un beau pain à l’ail. Préparer
des collages, tous mes papiers éparpillés au sol pour les choisir et les assembler. Les encadrer
de blanc. { ci-dessous les photos-reportages de Corinna Kern, allemande basée en Israël }

Les commentaires sont fermés.