Lumière dorée.

Du bain moussant à la vanille et deux bouteilles de Bourgogne à la cave. Retourner au parc
découvert au confinement du printemps, croiser un vieil arbre moussu en train de mourrir.
Entamer un nouveau petit agenda avec une illustration estivale de nageurs. La neige au premier
décembre, préparer encore et encore des collages, des guirlandes, agencer la boutique éphémère
pour être prêts vendredi, accrocher les cadres au mur, tracer des lettres en vitrine. { ci-dessous
ma grande bague palmée de chez Lõu.Yetu et des robes longues pendues aux patères dorées }

Les commentaires sont fermés.