archive

À LA MAISON + LE BLOG

Damien qui passe à l’improviste pendant que je suis chez Virg, installée peut-être pour
une des dernières fois dans son canapé. Des litres de thé et deux petites bières. Une
salade vraiment géante avec des lentilles, de la betterave, de la mâche et de la feta.
Terminer The Bisexual et les difficultés de l’amour en français faute de mieux. Essayer
de maquiller un peu mon œil. { ci-dessous la belle bougie à l’odeur fraîche de chez
Skandinavisk offerte par Fanny et les belles boucles dépareillées de ma maman }

Publicités

Encore deux colis de chaussures et beaucoup beaucoup de mouchoirs. J’aime suivre
à nouveau la vraie-fausse vie de Valeria Bruni Tedeschi au cinéma. L’été, la mer, les histoires
de famille, deux sœurs qui chantent en italien et le beau jardinier aux cheveux blancs qui
a pris la foudre. J’écoute ce magnifique morceau de Mutual Benefit en boucle. { ci-dessous
le joli petit pulvérisateur reçu à Noël de la part de Fanny pour prendre soin de mes plantes
et la gravure d’Aurélien Benoist offerte par ma maman, encadrée de blanc dans ma chambre }

Je double ma paire de chaussettes le matin. J’en cherche aussi des grandes et épaisses
pour la maison. Je me rappelle d’un jeu rigolo que les deuxièmes années de BTS nous avaient
fait faire pour une sorte de soirée d’intégration. Les yeux bandés, manipuler un objet pendant
quelques secondes seulement et dessiner ensuite le plus précisément possible ce que l’on
a cru toucher. { ci-dessous les marrons de l’automne et les nouvelles lunettes que je mets
quasiment tous les jours, au détriment des lentilles. Rondes et plates sur le dessus }

D’autres sablés aux olives et pignons de pin, deux après-midi à coudre au bureau avec
Virg et du bon thé. Un cocktail bleu et un cocktail au goût de tarte tatin. Je rêve que toutes
les coutures de mes doudous qui me prennent tant de temps se défont toutes seules. Le
jazz de Colette Magny dans mes oreilles, une nuit de douze heures. Un peu moins de
motivation pour écrire ici, un peu moins de temps aussi. { ci-dessous un torchon à carreaux
et les jolies choses des Éditions du Paon, petite trousse et gros cahier en dorure à chaud }

Je suis bien installée maintenant. Depuis novembre je suis donc à l’Arsenal, l’ancien
CHU de Saint-Jacques. Occupé temporairement par l’association Hôp Hop Hop, on y
trouve plein de gens et plein de projets, café associatif, recyclerie, salle d’exposition etc.
Un lieu de partage et d’inventivité. J’y ai mon petit bureau clair et carré pour bien travailler,
avec une grande et drôle de fenêtre en demi-cercle. Le début d’une nouvelle aventure.
{ Des portes ouvertes ont lieu jeudi prochain 22 novembre à 17h, passez me voir ! }

Un vrai chat noir qui s’appelle Jean-Paul, un faux teckel imaginaire qui s’appelle Ernest
et me suis partout, un rêve de hamster qui peut sortir de sa cage trop facilement. Un adolescent
perché sur un mur, le goût du pain un peu acide que ma grand-mère achetait. Bruler des
croques-monsieur, acheter plein de noix fraîches. { ci-dessous ma nouvelle plante et une
jolie petite bouteille de bière de chez Brewski, brasserie suédoise aux étiquettes dessinées }

En ce moment j’entends le morceau Master Blaster de Stevie Wonder partout. C’est
mon tube de l’été.
Il y a un nid de petites guêpes charpentières sous le toit juste à côté
de mes deux fenêtres. Elles se trompent et rentrent chez moi, je passe mon temps à les
guider pour ressortir en leur demandant de ne pas revenir. Je rêve souvent de Lusans,
le village où j’ai grandi. J’ai aussi rêvé que je perdais deux dents de devant. { ci-dessous
les beaux légumes d’été du panier et ma nouvelle bouteille d’eau écologique Gobi }