archive

À LA MAISON + LE BLOG

Les journées et soirées remplies. Pas beaucoup de temps chez moi. Entre les deux
bureaux. La maison de Vivien et sa terrasse,
le live de Pink Floyd à Pompéi, du rosé,
du Porto, la tarte manquée aux abricots et au thym et finalement plusieurs salades
de riz.
La kinésiologie, les phrases répétées sur la culpabilité, les grandes inspirations
et l’émotion. 
L’épuisement, la chaleur, une nuit de treize heures. { ci-dessous mon Oxalis
Triangularis
et ses feuilles pourpres et la très jolie huile d’olive espagnole Bell Verd  }

Marcher jusqu’à Velotte avec Elsa et Caro en discutant sous le grand soleil, croiser des
roses marbrées et un couple de hérons cendrés. Chez moi, j’entends les travaux dans les
appartements de l’immeuble. Les murs tremblent un peu, et une tronçonneuse résonne
dans la cour. J’ai rapporté une nouvelle plante très jolie : l’Oxalis Triangularis. Ses triples
feuilles pourpres se replient le soir venu comme des papillons. { ci-dessous la salle de bains
dans la lumière et les anciennes poules cousues pour mon mobile démantelé en attente }

Le premier concert de la tournée de NoN improvisé dans le garage en dessous de chez
Damien. Le soleil en pointillé. Dans la salle de bain, mes expériences botaniques portent
leurs fruits et deux toutes petites pousses sont apparues depuis quelques jours. Je les
regarde grandir. J’ai ouvert un compte Instagram où j’ai mis les photos de mes balades,
c’est par ici. { ci-dessous mes objets jaunes rapportés de HEMA, plateau citrons, gobelets
plastique et housse de coussin à pois. Mais aussi les fameux petits cookies au chocolat }

Grimper à la citadelle pour une ballade au soleil couchant. Le vert et la pierre, la lumière
et les couleurs. Préparer une tarte aux pommes avec de la compote de rhubarbe, discuter
avec Vivien, programmer un week-end chez Marie en juin. J’ai aussi reçu mes baskets
blanches et fleuries avec lesquelles je pars ce soir à Grenoble en essayant de ne pas trop
penser aux urnes. { ci-dessous le magnifique bouquet reçu chez moi la semaine dernière
de la part d’Olive pour le logo de son blog musical et mon nouveau sac à dos G-ride }

Le gris qui revient. Traverser la ville et discuter enfin un peu avec Virg, écouter Laurent
raconter les émotions de l’inauguration du bar il y a pile deux ans, réfléchir à des habits
dorés. Regarder un documentaire sur l’anarchisme en deux parties et un autre sur les gens
qui vivent dans les tunnels sous terre à New-York. Choisir de nouvelles sandales, refaire
encore les si bons petits biscuits au chocolat avec la recette d’Annie. { ci-dessous une
expérience de lettres en sucre menée grâce à mon vieux moule Muji et ma jolie petite
lampe Fatboy blanche, portable et avec trois niveaux d’intensité reçue à Noël dernier }

Je décolle ce soir et je serai à Bangkok demain en fin d’après-midi. Je file au soleil, à
10 000 km d’ici, voir et vivre plein de choses. J’emmène, entre autres, 882g de livres et
deux shorts, un feutre vert et un autre bleu
Ici c’est pause pendant tout le mois de février
pour pouvoir profiter là-bas plutôt que d’être en ligne. Mais je pars avec des carnets pour
écrire tout ce qu’il me passe par la tête et bien sûr mon appareil photo pour rapporter plein
d’images ! Retour début mars. Mon trajet sur une carte visible ici. { photo de Ross Parmly }

voyage

Derniers préparatifs, impression des billets et réservations. Fuseaux horaires et météo.
Vider le frigo, boucler les sacs.
Je regarde des comédies pour ne pas trop penser et je
m’endors devant.
Je fais beaucoup de rêves. Mais j’ai perdu le réflexe de les noter au
réveil, ils s’échappent dans la journée. Je quitte mon appartement pour un mois mais
j’ai subitement envie de m’en occuper, changer le contenu des tiroirs, trier comme pour
un déménagement. Je m’arrête deux jours voir Lou et Nino. 
{ ci-dessous le joli bocal en
porcelaine rempli de graines d’un peu partout dans le monde et le lichen du Haut-Jura }

img_0767