archive

CURIOSITÉS

Onze heures en tout sur les départementales. Des ronds-points, des feux de circulation
alternée. Des asperges à la feta préparées par les copains, la route qui tourne et des lits
à étage. Une passerelle himalayenne en métal au dessus de la romanche, le bruit fou du
torrent. Les montagnes noires de Belledonne, le château de Vizille et son grand parc, un
paon, une tarte flambée avec du cheddar dessus. { ci-dessous mon Holga rose dont les
prises sont comptées et les réglages aléatoires et ma robe tricolore Esprit en coton léger }

Publicités

Grimper un peu hier en fin d’après-midi pour lire et écrire au calme et à l’ombre. Les
fourmis qui s’attaquent à mon sac en papier de flocons d’avoine. Le soleil qui se couche
sur la rosace de la cathédrale Saint-Jean en redescendant. Glisser ses jambes du côté
de la couette fraîche au réveil. Un gros pain de tradition et deux bouteilles de vin pour
le week-end, le soleil de midi. { ci-dessous le mini-spray OUAI qui rend un peu fous mes
cheveux tous courts et la vieille collection de timbres du monde entier trouvée par Nathan }

J’ai envie de mettre des sandales. Un sirop de citron en terrasse, une sieste avec les
fenêtres ouvertes et les merles qui vont et viennent. J’ai un mélange d’huiles essentielles
que je peux vaporiser au dessus des oreillers pour bien dormir. La nationale monotone
jusqu’en Haute-Saône, la place de l’église et les copains. Essayer d’écrire de la main
gauche, danser. Rentrer et se tromper un peu de route. { ci-dessous les chaussettes
Boden très jolies dans leur boite jaune et les couleurs des M&M’s dans leur bocal }

Apprendre qu’entourer de papier aluminium un avocat permet de le faire murir un peu
plus vite. Mettre mes bottes bleues cirées pour partir au marché sous la pluie qui ne
s’arrête pas. Choisir plusieurs fromages à faire fondre et aussi de l’ail confit au basilic.
Ajouter des petites fleurs de brocolis dans les patates. Boire un vin qui s’appelle Jus
de chaussette, me couper le gras du pouce en faisant l’immense vaisselle. { ci-dessous
les pâtisseries délirantes de Dinara Kasko, artiste culinaire ukrainienne. Elle modélise
d’innovants moules à gâteaux en silicone, aux motifs géométriques et cinétiques }

J’adore voir des adultes sautiller.. ça n’arrive pas souvent. Je le fais parfois aussi, pour
aller plus vite ou juste pour rigoler. Les journées passent trop vite, la pluie s’efface de
temps en temps. Je choisis le côté le plus ensoleillé des rues pour marcher. Je prépare
une tarte aux oignons confits, des madeleines, je sors le four à raclette pour les amis.
J’ai rêvé que je développais des photos à l’agrandisseur. { ci-dessous la table en bois
dans la cuisine de Najat et les aubergines rondes de Marta l’été dernier }

J’attends les moments sans pluie pour sortir mon nez dehors. Je scrute la fenêtre. Je rêve
que j’emprunte une moto, que je sais la conduire et que je roule longtemps. Je rêve aussi
que je rencontre Hayao Miyazaki par hasard en vacances et que je discute un peu avec lui
et son petit fils très souriant. 
J’écoute Blackbird en boucle, chantée par Paul McCartney.
J’essaie de la fredonner un peu{ ci-dessous ma toile cirée jaune et kitsch trouvée sur
Articopop et Le Féminisme expliqué et illustré à la petite Bédéthèque des savoirs }

Mi-janvier, il pleut toujours autant. La nuit j’ai l’impression que le vent va réussir à ouvrir
les fenêtres. Pourtant, les jours commencent à être un peu plus longs et la lumière de fin
d’après-midi s’étire. J’écoute les gens parler à la radio. Je dois commencer une nouvelle
correspondance, prendre sur moi, dépasser mon jugement. Essayer de comprendre,
appliquer les principes que j’approuvais tant en écoutant ces émissions sur la justice.
{ ci-dessous mes achats du supermarché chinois et le calendrier Dammann Frères }