archive

LA PHOTO

Beaucoup de pansements sur mes ampoules. Un vernissage entre filles puis une
fontaine à absinthe. Une séance de travail sur les émotions et mes peurs, une série
de questions sur la grande famille de ma maman. Réfréner l’envie de ranger la pile
de magazines éparpillés sur la table basse de la salle d’attente. Du soleil à Dole, une
balade en sandales dans la jolie ville et sa verdure puis le long du canal. { ci-dessous
le dernier projet du photographe parisien Nicolas Rivals :
La Línea Roja, installations
en néon rouge dans des paysages nocturnes aux ciels lumineux }

Le premier concert de la tournée de NoN improvisé dans le garage en dessous de chez
Damien. Le soleil en pointillé. Dans la salle de bain, mes expériences botaniques portent
leurs fruits et deux toutes petites pousses sont apparues depuis quelques jours. Je les
regarde grandir. J’ai ouvert un compte Instagram où j’ai mis les photos de mes balades,
c’est par ici. { ci-dessous mes objets jaunes rapportés de HEMA, plateau citrons, gobelets
plastique et housse de coussin à pois. Mais aussi les fameux petits cookies au chocolat }

Un long week-end rempli d’amis. La pluie qui ne s’arrête jamais, les bottes bleues, mon
parapluie cassé abandonné dans une flaque. Choisir de la musique chacun à son tour.
pour danser. Préparer deux fois des sablés au roquefort et les emporter dans une grande
boite à thé. Plusieurs festins le midi, une équipe pour éplucher les patates, une grosse
mayonnaise. Arriver en retard pour voter et se coucher tôt. { ci-dessous les photos de
l’allemand Fabian Krueger : le château médiéval d’Eltz, perché sur une colline de la vallée
de la Moselle et ses environs }

Retourner au ciné voir Après la tempête. Grimper les marches en pierres le long de
l’ancien funiculaire, le sous-bois rempli d’ail des ours en fleurs. Le fort de Beauregard,
la pluie sur la ville, les volets et portes bleus. Un soir orageux de mai. Redescendre le
long des belles maisons, rendre visite à Elsa. { ci-dessous les belles choses en tricot et
crochet de l’américaine
Hailey Smedley et sa boutique Etsy appelée Ozetta, du nom de
son arrière grand-mère. Bonnets, plaids, écharpes, guêtres.. tout est magnifique et à l’air
très chaud et doux. Les photos de son Instagram sont très réussies }

Discuter encore longtemps avec Najat dans son grand canapé avec le chat qui griffe un
peu, repartir avec un pot de terre pour jouer l’apprentie jardinière et tenter de reproduire ma
belle plante par marcottage. Aller voir Aurore au cinéma juste après le travail, retrouver au
dernier moment mes anciens collègues et beaucoup rire comme avant. Préparer des gressins
au sésame et partir en train pour Chalon-sur-Saône avec les copains. 
{ ci-dessous les photos
de l’allemand Jan Erik Waider. Des paysages nordiques à l’état pur et sauvage, sans présence
humaine. Immenses et impressionnants }

Se balader à travers Grenoble, ensoleillée mais pleine de vent. Un barbecue dans le
grand jardin fleuri de Germain, le frère de Marion. Les courants d’air qui claquent les
portes. Basile qui fabrique des masques pour une soirée sur le thème des élections
présidentielles et écouter Thomas Fersen. Un long trajet de retour désagréable et des
petites brioches maison. 
{ ci-dessous les photos du professeur américain Greg Miller,
né en 1967. Il s’intéresse aux hasards des rencontres et utilise le grand format }

Partir profiter du soleil dans la nouvelle maison de Pierro le long de la Saône, aller
cueillir un bouquet de petites fleurs blanches tout au bout du long terrain, préparer
un filet mignon à la moutarde et le griller au barbecue, boire du Pontarlier et rigoler
beaucoup avec les copains. Pouvoir même rester un peu en sandales et se rendre
compte qu’il me faut de meilleures lunettes de soleil. { ci-dessous les impressionnants
clichés de Nydia Lilian originaire de Monterrey (Mexique). Également graphiste, elle
prend en photo les reliefs naturels de la terre et du ciel dans des couleurs très froides }