archive

LA PHOTO

Le vent doux cette semaine, puis la pluie revenue qui trempe tout et la lumière presque
éblouissante ce matin au réveil. S’autoriser à traîner un peu avant de retourner au bureau,
sans arrêt. Créer, penser, organiser. Jouer avec du papier carbone bleu et du médium de
transfert, ressortir les pinceaux, la colle et les ciseaux. Décembre qui est presque là, déjà.
Le temps qui passe quand on est occupé, la désagréable musique diffusée dans les rues.
{ ci-dessous les photos de Boway Young, né en Chine et maintenant installé à Londres }

Un rêve avec Suzanne qui conduit un camion décapotable aux couleurs pastel et Chloé
qui vient me demander de le lui raconter dans sons micro pour l’exposition de décembre.
Se fabriquer un masque de chat en carton, papier, scotch et coloriage pour la soirée
magnifique d’Alice au pays des merveilles. Réparer mon vélo crevé, visser une béquille,
un cake avec un peu de cognac. Lire des BD au lit. { ci-dessous les photos du grec
Petros Koublis, des paysages oniriques et picturaux à l’ambiance calme et reposante }

Une tarte aux champignons, l’évocation lointaine, oubliée et très amusante des
bouche-trous, un bus avec son capot ouvert qui stagne longtemps, une bouillotte toute
douce. Le froid dans les descentes à vélo, le matin, de nouveaux gants. Des recherches
sur Alice au Pays des Merveilles, une petite affiche sur le rêve et les journées remplies
qui s’enchaînent. { ci-dessous les photos de l’australienne Leah Kennedy, spécialisée
dans la prise de vue aérienne, passionnée par l’environnement et la notion de progrès }

Le radiateur qui peine un peu plus à chauffer, mes pieds gelés et une drôle de discussion
sur Freddie Mercury. C’est fou, cette semaine j’ai perdu la barre de mon appareil dentaire
planquée derrière mes dents du bas et accrochée là depuis plus de vingt ans. Elle s’est
décollée, je me sens libérée. Aujourd’hui le ciel est bleu et je pars pour Dijon écouter plein
de groupes chouettes dont mes chouchous de Lysistrata{ ci-dessous les photos de
l’espagnol Carles Carabí, arrivé tardivement dans la photographie professionnelle }

Un long week-end très froid, un documentaire sur le drôle de dessinateur Seth, les gants
et le bonnet pour faire du vélo. Bibi qui repart à la gare, Olive et Clément qui arrivent. De
très bonnes pizzas et deux bouteilles de vin rouge. Danser un peu, sourire beaucoup,
croiser beaucoup de vieux copains. Un gros gratin de courge, des sushis au lit, la nuit
qui tombe d’un coup. Un aller-retour pour une jolie commode en merisier. { ci-dessous
les photos du suédois Albin Sjödin, sombres et bleutées, un univers rêveur et envoutant }

L’immensité de la mer bleue et calme, les calanques et les buissons de romarin. Le petit
port de La Ciotat, le balcon d’Hélène et sa chambre ronde comme au milieu du ciel. Les toits
d’Aubagne, le marché en bas sur la place, le grand soleil, les façades de Marseille et de
grands portraits poignants de détenues à l’exposition Prison Miroir de la Belle de Mai.
Deux grands plats de lasagnes et la longue route du retour avec la nuit qui tombe trop tôt.
{ ci-dessous les photos pastels, fleuries et féminines de la jeune américaine Kimber Beck }

Un nouvel agenda plus petit, tout doux et rose poudré, qu’il me tarde d’utiliser. Quatre
pommes Granny Smith, un repas délicieux et délicat, comme toujours, au Bleu de Sapin.
Mon nouveau pull qui devient bleu-vert, une robe à fleurs avec des manches longues et
un col boutonné très haut. Une série anglaise de loosers, et Patrick Watson qui sort un
nouvel album dans deux jours.
{ ci-dessous les photos du russe Dmitry Gomberg.
Il a suivi pendant cinq ans la rude vie d’une communauté de bergers en Géorgie }