archive

LA PHOTO

Des kilomètres de couloirs de métro, un chemin qui devient déjà routine et réflexe au
bout de deux jours. Un éclair et deux religieuses, le vernis pailleté de Lou, un immense
frigo et un pommeau de douche qui fait de la lumière. Le chat qui s’appelle Plume qui
vient dormir juste à côté de moi. Repartir de Paris. La dame qui chuchote fort. { ci-
dessous le travail de l’italienne Camilla Ferrari, d’abord attirée par les voyages et
paysages, elle est maintenant inspirée par la photo de rue et les gens qui la compose }

Publicités

La pluie du samedi, croiser cette vieille tête de lion en bois en partant travailler une
poignée d’heures au bureau. Un manteau couleur moutarde-oxydée,
le petit dinosaure
jaune qui gonfle dans l’eau.
Je parle de plus en plus, laisse un peu moins de place aux
autres, ai un peu moins envie d’écouter. Trouve un peu moins de sens à écrire ici.
{ ci-dessous le travail du photographe d’origine polonaise Michal Solarski. Inspiré par
sa jeunesse, il documente la vie et l’atmosphère de l’Europe de l’Est, comme dans
ces stations balnéaires autour du grand lac
Balathon en Hongrie }

Ma première fois dans l’Antonnoir, le brouillard de la fumée artificielle. Jouer à prendre
l’ascenseur. Ranger, trier mes recettes de cuisine, faire tomber un œuf, enlever le papier
autour des petits suisses. Des chouettes nouvelles séries : Atypical et la drôle de vie
d’un ado autiste,
Please like me les géniales aventures du quotidien de l’australien
Josh Thomas et Search Party, enquête pas si légère menée par une bande d’amis à
New-York. 
{ ci-dessous l’univers de Faber Franco, jeune photographe colombien qui
se met en scène dans ses clichés délicats et parfois étranges }

Recoudre un bouton de manteau, préparer une salade de fruits avec une grosse
pomme verte et deux kiwis. Sortir au soleil marcher dans les feuilles mortes, les
canards dans l’eau froide. Passer par le bureau, y rester un peu. Un opticien avec
des lunettes à trois branches et
tous les gens toujours perdus dans la cour, qui
cherchent le médecin. { ci-dessous les photos de l’australienne Laura Marii, spécialisée
dans la mode et les portraits. Des clichés très vivants, des couleurs un peu magiques }

Une délicieuse et jolie salade à composer chez Virg, la machine à coudre très carrée
de sa maman. Après mes denses journées j’essaie d’aller marcher un peu. Je grimpe
à la Citadelle sous le soleil couchant puis redescends de l’autre côté et reviens par
différents chemins. Je prends les couleurs de l’automne en photo, j’écoute Will Samson.
{ ci-dessous les superbes photos de l’allemand Florian W. Mueller, qui cherche à rendre
hommage aux différents styles architecturaux en cherchant l’angle parfait de prise de vue }

La couette, la pluie, quelques films un peu nuls rattrapés par la Palme The Square,
critique très drôle et très bien vue. Une tarte aux poireaux et beaucoup de vieux comté.
J’ai retrouvé un stylo Bic bleu que j’aime utiliser. Raté les portes ouvertes de l’ancien
conservatoire, mais ciré et enfin pris soin du cuir de mes chaussures.. 
{ ci-dessous
l’atmosphère un peu spéciale des photos de la mexicaine
Tania Franco Klein, inspirée
par le mode de vie américain, ses loisirs et sa course à la consommation }

Me lever plus tôt que le soleil. Grimper aux grottes avec virg pour un pique-nique du
midi, un carpaccio d’ananas, des chaussures suspendues dans un arbre, un rêve de
piscine d’éléphanteaux. Mettre des notes aux différents pains du marché, écouter les
jeunes en short du dernier album de Lysistrata que Ra
² m’a envoyé. { ci-dessous les
photos du français Ludwig Favre, qui fait un très beau projet sur les piscines de Paris.
Architecture étonnante, couleurs pastels et à la lumière blanche }