archive

LA PHOTO

J’ai appelé le répondeur de l’émission les Petits Bateaux pour demander pourquoi
parfois le micro-ondes chauffe la tasse plutôt que le lait à l’intérieur. J’ai souvent des
questions à leur poser mais c’est la première fois que j’ose appeler. Les ampoules de
mon frigo et de la hotte sont arrivées en même temps en fin de vie. Basile qui a enfin
des week-ends vient peut-être ce soir ou en tous cas demain. { ci-dessous l’américaine
Holly Andres et ses extraordinaires photos narratives aux couleurs parfaites. Tout ça
tourne autour des histoires de l’enfance, de l’aventure et de l’introspection féminine }

Couper enfin tous ces cheveux. Le coiffeur très gentil avait de la poudre magique.
Écouter le dernier album de Bonobo en boucle en terminant tout mon travail, écrire à S.
avant de partir, regarder Clément manger une endive au jambon. Je ris beaucoup pour rien,
encore plus en ce moment.
Je mets de la crème sur mes mains sèches, la chaudière lutte
comme moi contre le froid. Pour un projet, Marie me demande qui est mon idole, je prends
le temps de réfléchir et pense à Wes Anderson en premier. { ci-dessous la super série Reflet
de la canadienne Sarah Bodri : des portraits mis en scènes avec un très joli jeu de miroirs
où les formes et les corps se mélangent et créent un univers sensible et bucolique }

sarah-bodri

Maman m’a fait goûté un Kaki dimanche dernier. Cette semaine j’en ai acheté trois, c’est
un joli fruit orange très sucré
. Le vent et le voyage m’empêchent un peu de dormir, le matin
j’ouvre les yeux toute seule avant le réveil. Sur la carte du monde je prends conscience
que je ne suis encore jamais allée autant au sud. En quittant ma chambre j’ouvre la fenêtre
en grand, pas trop longtemps. Je sors au chaud dans mon gros manteau
{ ci-dessous les
photos du new-yorkais Christopher Payne et son exploration d’asiles psychiatriques
abandonnés à travers les États-Unis : bâtiments imposants et intérieurs délabrés }

christopher-payne

Planifier les étapes entre Singapour et les îles thaïlandaises à travers la côte ouest de
la Malaisie, aidée du Routard. Noter les étapes avec mon feutre turquoise. Regarder la
neige tomber de nuit, aller chercher le masque et le tuba que m’a laissé Nathan, penser
à ce que je dois emporter. Penser qu’il va faire très chaud, que je vais voir des singes.
Mes cheveux trop longs vont dans mes yeux, je les ferai couper juste avant de partir.
Certains jours je mets une petite barrette noire. 
{ ci-dessous les photos d’exploration
du new-yorkais Matt Lambros et sa série réalisée dans divers théâtres abandonnés
des États-Unis : architectures décrépies, anciens lieux immenses et fascinants }

matt-lambros

Fabriquer le soir des petits biscuits craquants au miel très très sucrés pour boire avec
le thé et emmener au bureau. Remarquer dans la rue un joli soupirail en métal avec des
découpes en forme d’étoile. Croiser le conseiller principal d’éducation très moustachu
de mon ancien lycée. Se rappeler de son nom. Faire une petite mise à jour de mon site
avec cinq nouveaux projets, partir à Dole pour un week-end studieux de préparation du
voyage. { ci-dessous les jolies photos d’hiver de ma semaine de Noël dans le Jura, à
Septmoncel : brouillard, glace, gel, mousses et maisons grises }

jura

Hier soir je voulais aller voir Paterson au cinéma et je n’y suis pas allée. J’ai commandé
des sushis à la place et repensé à Nathan qui est devenu végétarien. J’ai aussi regardé
ce reportage sur les jeunes adolescents transgenre et j’ai été très émue. C’est beau cette
volonté, cette différence assumée, cette lutte pour leur identité qui renverse toutes les
normes et les préjugés et les fera disparaître, peut-être, un jour. J’ai repensé à la belle série
Transparent. En écoute aussi, l’émission connexe et complémentaire de la Tête au carré.
Et un dossier d’une quarantaine de pages dans le National Geographic du mois de janvier.
{ ci-dessous les belles photos de Brian Flaherty, ancien architecte. Il voyage à travers
le Pérou, les Philippines ou la baie de Tomales, près de San Francisco, où il est né }

brian-flaherty

Je suis sortie la nuit tombée sous la fine neige mouillée. Cela sentait la bougie soufflée
dans la rue. Il y a longtemps que je n’avais pas acheté de magazine, il y en a beaucoup
qui donnent envie, une vendeuse fredonnait Dirty Dancing et j’ai souri. Je suis repartie
avec la version française du National Geographic sur la révolution du genre et qui parle
aussi de la Russie.
{ ci-dessous la série Of Heaven And Earth de David Shannon-Lier :
des poses de plusieurs heures pour créer des lignes continues en utilisant la trajectoire
de la lune ou du soleil prolongées par des éléments naturels disposés au sol }

david-shannon-lier