archive

LA PHOTO

Aujourd’hui au bureau, le vent pousse le carreau de ma grande fenêtre en demi-cercle.
J’ai du bon chocolat Dolfin, de Belgique. Mais j’aime le manger avec du pain. J’ai aussi
fait une purée avec un gros
rutabaga, et de la poudre de noisettes que j’ai moi-même
cassées. Je termine mes dossiers avant de partir à Dole, j’ai le
cerveau plus serein quand
ma boite mail est vide et bien rangée. Ce matin, un homme perdu rue de la Préfecture
parlait tout seul.
{ ci-dessous les belles photos de Brian Adams, aux origines Inuits, qui
parcourt l’Alaska à la rencontre de ses peuples, cultures et traditions }

Publicités

Un restaurant d’anniversaire avec les belles feuilles mortes dehors, sur la terrasse en
attente. Du bœuf et des grosses huîtres, un velouté d’araignées de mer. Souffler une
unique bougie et boire un Gin. Deux après-midi auprès de mon stand, ma famille qui
passe me voir, les autres créateurs et producteurs très sympas, rendre la monnaie.
{ ci-dessous la série Somewhere du breton Stéphane Mahé. Des photos impressionnistes
et granuleuses de paysages et silhouettes à l’ambiance étrange }

Un petit bout de manifestation, des tartelettes à l’orange avec des pépites de chocolat.
Écrire une longue lettre, réussir aussi à avancer sur les quinze doudous en préparation
pour le marché de Noël. Ma maman qui m’aide à coudre les boutons. Un trou dans mes
petits gants gris. Et le magnifique calendrier de l’avent de la Grange à Thés, produit par
mes voisines de bureaux. { ci-dessous les photos de l’italien Giulio Di Sturco, basé entre
Londres et Bangkok. Un projet autour du Gange, le fleuve indien sacré }

Trois petits jours à Grenoble, une fille qui tricote en attendant son train à la gare de
Saint-Marcelin, le vent sur le quai, un peu de pluie. Les vieux amis dans leurs sacs de
couchage, la délicieuse purée de potimarron au goût de beurre, les boules de gomme
à vingt centimes et les mots inventés. { ci-dessous les photos d’Andria Darius Pancrazi,
corse d’origine et installé maintenant à Oxford. Obsédé par les bâtiments de couleur
rose et les ciels pastels et la composition par les lignes }

Je n’aime pas le théâtre sérieux. J’aime rire au théâtre. Et pleurer au cinéma. Une toute
petite lampe de bureau rose, du scotch pour Noël. Un poulet aux pommes avec du cidre,
écouter Thom Yorke raconter des trucs sur Inter et ressortir tous mes tissus pour préparer
le petit marché de créateurs à l’Arsenal, là où est mon nouveau bureau. { ci-dessous les
très belles photos de l’allemand Daniel Müller, restaurants, portraits, rues berlinoises ou
documentaire sur les montagnes Suisses }

La brume de La Malate, une Carbonnade géante dans une marmite de druide, une chaise
en rotin peinte en rose pâle et encore des allers-retours de déménagement.
Le bureau est
prêt, il ne reste plus qu’à l’utiliser, en prendre le chemin chaque matin. J’attends internet.
J’ai rêvé d’une guerre extra-terrestre et d’un couple qui m’accueillait dans ma fuite.
{ ci-
dessous les photos de
Christina Fernandez, basée à Los Angeles. Une série consacrée
aux laveries automatiques des quartiers latinos de la ville racontant la vie quotidienne }

La fin d’un dossier qui est parti à Nice, une grosse croûte aux champignons. Une
araignée qui fait le tour de mon nouveau bureau tout prêt à accueillir mes affaires
aujourd’hui. Un tapis rose et tout doux, un gâteau au chocolat avec du beurre salé,
un sandwich avec des patates dedans et toujours pas le temps d’aller au cinéma malgré
les bons films en salle. { ci-dessous les photos du parisien Dorian François, un reportage
en noir et blanc dans la capitale mongole Ulan Bator, en pleine urbanisation }