archive

LA PHOTO

Le givre sur les toits de Dole, deux tartelettes aux pommes, une poire de terre et une
boite de chocolats. Les cochons d’Inde qui n’aiment pas être pris pour des lapins, emporter
ma machine à coudre là-haut et faire des tas de paniers en tissus très simples. Dévorer
la deuxième saison de Sex Education comme tout le monde. Le froid en descendant à
vélo. { ci-dessous les très belles photos de l’anglais Nicholas JR White, qui s’intéresse aux
paysages et à la vie dans les refuges de montagne les plus isolés d’Écosse ou d’Irlande }

Manifester un samedi, acheter de la moutarde à l’ancienne juste avant. Vendre beaucoup
beaucoup de vêtements à la recyclerie, trinquer ensuite à la demande de mariage acceptée.
Ne plus avoir assez de temps pour faire les sablés avec la recette de Virg, apporter des chips
au curry, goûter à toutes les bières. Une super mini-série body-positive et drôle.
{ ci-dessous
les photos de l’écossaise Soo Burnell et sa magnifique collection de piscines historiques euro-
péennes. Couleurs pastels, géométrie et petites touches colorées des nageuses élégantes
}

Les grandes rues de Paris, finalement pas de pluie, n’emprunter qu’une seule ligne de
métro, les façades art nouveau d’
Otto Wagner au Trocadéro, des vieilles photographies
d’Inde au musée Guimet, la faune des Champs Elysées, Ménilmontant, Belleville, les Buttes
Chaumont et un magasin qui vend des poissons d’aquarium. Notre-Dame détruite, les
anciennes arènes, mon frère et son petit chat.
{ ci-dessous les photos du belge Geert De
Taeye, un peu surréalistes, une composition et une mise en scène parfaitement maîtrisée }

Le fatigant week-end avec mon joli stand, de belles rencontres malgré tout qui donnent
le courage de continuer. Le passage de la famille, une cape de vélo d’anniversaire et du
saumon d’Irlande. Une chorale, un Mont d’Or partagé, un vrai dessert d’anniversaire, avec
les lumières éteintes, la chanson de joyeux anniversaire et les bougies qui se rallument à
souffler. Comme quand j’étais petite. Et le cadeau fou de mon amour. Pour pédaler plus
facilement jusqu’à sa maison. { ci-dessous les photos intimes du polonais Rafał Milach }

Le froid sec, puis la pluie et le vent et un nouveau dentiste. La décompression après le
vernissage, le corps qui freine le rythme, pliée au fond du lit. Rater le repas de Noël avec
tous les résidents et les petits cadeaux fabriqués, mais boire du vrai vin chaud le lendemain
chez les lorrains. La manif, la recyclerie, du chou farci, une belle table de chevet avec de
faux tiroirs en bois et le pouce qui se referme tout doucement. { ci-dessous les photos de
Lucia Fainzilber basée à New York. Elle aborde la photo culinaire par l’angle de la teinte }

Le vent doux cette semaine, puis la pluie revenue qui trempe tout et la lumière presque
éblouissante ce matin au réveil. S’autoriser à traîner un peu avant de retourner au bureau,
sans arrêt. Créer, penser, organiser. Jouer avec du papier carbone bleu et du médium de
transfert, ressortir les pinceaux, la colle et les ciseaux. Décembre qui est presque là, déjà.
Le temps qui passe quand on est occupé, la désagréable musique diffusée dans les rues.
{ ci-dessous les photos de Boway Young, né en Chine et maintenant installé à Londres }

Un rêve avec Suzanne qui conduit un camion décapotable aux couleurs pastel et Chloé
qui vient me demander de le lui raconter dans sons micro pour l’exposition de décembre.
Se fabriquer un masque de chat en carton, papier, scotch et coloriage pour la soirée
magnifique d’Alice au pays des merveilles. Réparer mon vélo crevé, visser une béquille,
un cake avec un peu de cognac. Lire des BD au lit. { ci-dessous les photos du grec
Petros Koublis, des paysages oniriques et picturaux à l’ambiance calme et reposante }

Une tarte aux champignons, l’évocation lointaine, oubliée et très amusante des
bouche-trous, un bus avec son capot ouvert qui stagne longtemps, une bouillotte toute
douce. Le froid dans les descentes à vélo, le matin, de nouveaux gants. Des recherches
sur Alice au Pays des Merveilles, une petite affiche sur le rêve et les journées remplies
qui s’enchaînent. { ci-dessous les photos de l’australienne Leah Kennedy, spécialisée
dans la prise de vue aérienne, passionnée par l’environnement et la notion de progrès }

Le radiateur qui peine un peu plus à chauffer, mes pieds gelés et une drôle de discussion
sur Freddie Mercury. C’est fou, cette semaine j’ai perdu la barre de mon appareil dentaire
planquée derrière mes dents du bas et accrochée là depuis plus de vingt ans. Elle s’est
décollée, je me sens libérée. Aujourd’hui le ciel est bleu et je pars pour Dijon écouter plein
de groupes chouettes dont mes chouchous de Lysistrata{ ci-dessous les photos de
l’espagnol Carles Carabí, arrivé tardivement dans la photographie professionnelle }

Un long week-end très froid, un documentaire sur le drôle de dessinateur Seth, les gants
et le bonnet pour faire du vélo. Bibi qui repart à la gare, Olive et Clément qui arrivent. De
très bonnes pizzas et deux bouteilles de vin rouge. Danser un peu, sourire beaucoup,
croiser beaucoup de vieux copains. Un gros gratin de courge, des sushis au lit, la nuit
qui tombe d’un coup. Un aller-retour pour une jolie commode en merisier. { ci-dessous
les photos du suédois Albin Sjödin, sombres et bleutées, un univers rêveur et envoutant }